Coup de Coeur Retour
19 December 2019

Revue de l'année 2019 : Alternatif

2019, c'était tellement plus que le reste - comme d'habitude. Ici, le meilleur du meilleur tout le temps de l'année, selon nos émissions de musique alternative : Rebelles soniques, Sous le radarLes garçons pleurent aussi et Désordres sonores.

 

Annie Calamia / Rebelles soniques

Laurence-Anne - Première apparition : Une poésie ténébreuse enrobée d'arrangements à la fois mystiques et organiques. Un véritable bijou. 


salami rose joe louis - Zdenka 2080 : La plus belle surprise de l'année! De la première à la dernière note de Zdenka 2080, Lindsay Olsen nous transporte dans un univers dystopique, bercé par une pop douce et funky saucée dans le caramel.


Nilüfer Yanya - Miss Universe : Un magnifique premier disque pour cette jeune artiste londonienne. Une musique folk imprégnée de soul, agitée par des gros riffs de guitare fuzzés. Mémorable!


Mélanie Venditti - Épitaphes : La démarche de Mélanie Venditti est comparable à celle de Mount Eerie dans A Crow Looked at Me : vive, spontanée, vulnérable, courageuse. C'est le récit d'un bouleversement, une expérience cathartique dont on s'imprègne complètement.


Weyes Blood - Titanic Rising : L'une des plus grandes voix de la pop actuelle, Natalie Mering a atteint de nouveaux sommets avec ce 3e opus. Des refrains accrocheurs et ensoleillés, un ingénieux mélange de pop majestueuse et de soft-rock nostalgique des années 70, absolument irrésistible!


Gabriel Aucoin-Lo / Sous le radar

Allah Las - LAHS : Un album qui se promène au delà de la côte ouest américaine des Allah Las, LAHS présente les Amériques vastes et confondues et s’écoute comme un road trip intemporel. Que ce soit dans les déserts du Nouveau-Mexique, les plages du Brésil, à cheval ou en décapotable, le soleil plombe de pièces en pièces. 


Corridor - Junior : Une chose est certaine, Corridor excelle dans l’art du riff et des arrangements. Junior est une parfaite représentation de l'évolution de la troupe depuis Un Magicien en Toi, mais surtout de la position où elle se situe présentement : sur un piédestal bien mérité.


Flore Laurentienne - Volume 1 : Une trame de fond idéale qui se mérite également d’être développée d’écoute en écoute. Narratif, dramatique, cinématographique. Une histoire à raconter à qui veut bien l’écouter.


Les Louanges - Expansion Pack : Une tangente de plus en plus pop avec une prod qui tend vers le hip hop à certains moments, Les Louanges vient tranquillement s’implanter comme l’ambassadeur d’une génération québécoise perdue. De la chanson queb pour les Gen Y.


Pottery - No 1 : Du gros fun de A à Z. Un effort irrévérencieux et assumé, qui vient faire des clins d’oeil aux grands tels Television, Wire et Gang of Four.

Julien Roche / Les garçons pleurent aussi

KAZU - Adult Baby : Kazu Makino, distinctive voix de Blonde Redhead, présente un premier album solo fragile, presque chuchoté, où les synthétiseurs, cordes et flûtes mènent la marche. Détachée des élans rock des jumeaux Pace, elle livre ici une dream pop électronique d'une mélancolie qui tombait pile pour l'automne.


Aldous Harding - Designer : On souligne autant le charme excentrique que l'opacité des textes de la Néo-Zélandaise; sur Designer, troisième en carrière, tout est bien calibré. Un album qui, tranquillement, sans rien forcer, s'est logé dans le cœur de pas mal de monde.


Jonathan Personne - Histoire naturelle : Une histoire de fin du monde aux accents psych spaghetti, multicouches et chaleureuse, qui en appelle aux grands espaces (lire : y a du reverb accoté et du weed à l'avenant). S'avère accessible sans sacrifier quoi que ce soit.


Tropical Fuck Storm - Braindrops : On retrouve un peu des Drones chez ce quartet de Melbourne qui tire à boulets rouges sur les vomissures du nationalisme australien (pis d'Internet aussi, un coup parti). Les drums engageants, guitares grinçantes et le bagout spastique de Gareth Liddiard m'ont accroché dès la première écoute.


Purple Mountains - Purple Mountains : David Berman, plume de génie et ex-leader des Silver Jews, est revenu pour disparaître aussitôt. Deuil, dépression chronique et désintégration du mariage jalonnent cet album où, pourtant, point beaucoup de lumière. RIP


Alexandra Resler / Désordres sonores

1- AUTOMELODI - Mirages au Futur Verre-brisé : Le troisième LP Mirages au Futur Verre-brisé est certainement l'œuvre la plus ambitieuse du groupe synthpop montréalais à ce jour. Regorgeant de synthétiseurs inventifs, de percussions flottantes et de constructions de pistes orchestrées avec finesse. Du synthpop mélodique et soyeux pour les oreilles.


2- THE FOREIGN RESORT - Outnumbered : La formation post-punk danoise offre un joli bijou noir miroitant de mélodies sombres avec leur 7e opus Outnumbered paru sous Artoffact Records. Encore une fois, un album d’une grande intensité par le chant qui s’harmonise parfaitement entre le rock, notamment de ses riffs de guitares tranchants, et le côté électronique de ses synthétiseurs. Puissant et accrocheur pour une profusion de noirceur.


3- KONTRAVOIDToo Deep (par mon collaborateur William Paulhus) : Pour cette nouvelle offrande sous le toujours très explosif label Fleish, Kontravoid nous en met plein les oreilles en nous présentant son travail le plus étoffé depuis ses débuts. Fidèle à son identité, œuvrant sur des territoires darkwave, il conjugue ses rythmiques EBM des plus efficaces à d’omniprésentes percussions chargées d’une énergie débordante.


4- LA MÉCANIQUE - Dernier Voyage : Premier album de Francis Nothingwater de la formation coldwave/post punk lancé sous le label Cold Transmission. Il nous présente un carnet de voyage qui traverse les émotions jusqu'au bord du naufrage. Comme une bouteille lancée à la mer, il déverse ses mélodies désenchantées dans un torrent de vagues froides bien rythmées et quelques pièces où la basse est omniprésente. Bienvenue à bord d’un bateau noir authentiquement glacé.


5- MINUIT MACHINE - Infrarouge : Hélène de Thoury également connue pour son projet Hante. et Amandine offrent leur troisième album et créent leur propre label Synth Religion. Infrarouge est parfaitement équilibré avec un bon dosage de synthpop et new wave. Une production simple et efficace de synthétiseurs, boîtes à rythme et un chant mélancolique envoûtant. Les nostalgiques des années 80 seront comblés.


6- XARAH DION - Plein Nord : Le 3e LP Plein Nord paru sous Zodiaque Musique est assurément un des albums les plus articulés de l’artiste. Ses textes lyriques sur l’effet hypnotique des rythmes techno énergiques nous plongent dans un climat d’une profondeur lyrique et complexe. Inspirée par la situation géographique du Grand Nord, Xarah insuffle son inspiration dans l’inconnu qu’évoquent les grands espaces. Remarquablement introspectif et d’une beauté contemporaine.