Coup de Coeur Retour
12 March 2014

CISM à SXSW : top 4 du mardi

Riff Tabaracci d'On prend toujours un micro et Nicolas Simard des Turbo Tannants sont à Austin pour le compte de CISM dans le cadre du festival SxSW. En bons capables, ils fourniront des listes quotidiennes de shows vus, d'événements subis et de varia variée. Voici la première.

 

C’EST CONFIRMÉ, nous sommes finalement arrivés à Austin, Texas (pas Québec) pour la ludico-surprenante 27e édition de SXSW, rendez-vous printanier de mélomanes aguerris. Au lieu de perdre notre temps à essayer d’aller voir Coldplay, nous avons parcouru la ville à la recherche de moments féériques. Retour sur 4 coups de cœur biscuités.

FOULEMONDE

4 – Moments inoubliables dans les aéroports

Au menu : wi-fi gratuit partout, douanier amateur de country et instants de bonheur. Shout out particulier à l’aéroport de Denver et ses oiseaux migrateurs en liberté qui picossent les tables. Shout out aussi à Method Man qui est sorti de son bus de tournée pour quêter du feu au quai d’attente de l’aéroport d’Austin. Shout out final à la machine à fleurs fanées 24 heures.

MACHINEA\u00cc€FLEURS

3 - Ambiance carnavalesque sympatico-accueillante

En arrivant à Austin, la première chose qui frappe, à part le soleil (LOL), c’est l’ambiance bon enfant et carnavalesque. « Un genre de POP Montréal sur le crack », pour être plus précis. Les locaux (pas ceux électoraux, les habitants) sont sympathiques et vous livrent de judicieux conseils. « Don’t drink on the street, it could be dangerous for you man, I don’t want you to be hurt », nous a d’ailleurs mentionné un vendeur de hot-dog au kimchi avec des légumes lacto-fermentés.

HOTDOGKIMCHI

AMBIANCECHINOIS

2 - Découvertes locales

Au lieu d’attendre de longues heures pour voir Chance The Rapper, nous sommes partis à la découverte d’artistes locaux. Premier arrêt : Hundred Visions, un groupe à l’apparence Kurt Vile qui donne plutôt dans le rock garage d’enfant. Puis, gros coup de cœur pour My Education, un groupe incontrôlable qui donne dans le post-rock psychotique atmosphérico-ambiant. Mais la rencontre locale la plus mémorable : les line-up. Leçon du jour : partir à l’avance, arriver à l’avance, chiller à l’avance.

LINEUP

1 - Empire Control Room

Les salles de spectacles improvisés sont courantes à SXSW. Quoi de mieux, donc, qu’un ancien garage pour une grosse soirée électro ambiante ? En plus du bar open qui a su nous convaincre de rester là un boutte, James Supercave nous a charmés avec un son univers musical cosmico-hexagonal saupoudré de scintillements minimalistes.

JAMESUPERCAVE

JAMESSUPERCAVE

Par la suite, Dam-Funk a pris possession de la scène en réinterprétant quelques chansons de son groupe formé avec Snoop Dogg, 7 Days of Funk. Pour les fins connoisseurs, on peut aisément comparer Dam-Funk et KenLo Craqnuques au niveau de l’attitude scénique, quoique Dam-Funk semble un peu plus fâché.

DAMFUNK

Pour terminer, les Torontois de Keys N Krates ont défoncé l’endroit avec leur hybride trap rap électro, goinfré de batteries percutantes et de tables tournantes gracieuses.

KEYSNKRATES

À demain