Nouvelles Retour
Actualités  |  
14 décembre 2015

Revue de l'année 2015 - Punk/Metal

La musique se porte toujours du mieux qu'elle peut à tous les moments, tout le temps. Ici, le meilleur du meilleur tout le temps de 2015, selon nos spécialistes punk et metal : Ça tire et Le Grimoire du metal.

Christine Fortier / Le Grimoire du metal

Métal international

Napalm Death Apex Predator – Easy Meet : Le groupe britannique cumule 30 ans de carrière et continue de surprendre en incluant  diverses influences et sonorités (tribales, industrielles, sludge, progressif, death, punk) à son grindcore viscéral.

Amorphis Under The Red Cloud : Du grand Amorphis, à la fois sombre, épique et mélodieux.

Barishi Endless Howl EP : Du métal progressif avec du black, du hardcore et du doom. C’est intense, passionné et ça fait du bien aux oreilles.

Cattle Decapitation The Anthropocene Extinction : On peut toujours compter sur le groupe de San Diego pour y aller à fond la caisse.

Behold! The Monolith Architects of the Void : Du doom stoner death qui nous a pris complètement par surprise.

Métal québécois et canadien

Ordoxe May Death Be My Shepherd : Un black métal mélodieux et infectieux.

Anonymus Envers Et Contre Tous : Un album percutant autant au niveau de la musique que des textes. 

We Hunt BuffaloLiving Ghosts : Du stoner fuzzy qui donne le goût de bouger.

Obsolete MankindFalse Awakening : Du grind death comme on l’aime, puissant, rapide et accrocheur.

Reanimator Horns Up : Parce que le groupe sait mettre du roll dans le thrash.

 

Eric Delichy / Ça tire

C’est cette période de l’année où chacun y va de son palmarès ou de ses coups de cœur de l’année. Pour ma part, voici les albums locaux qui ont particulièrement retenu mon attention en 2015.

AchiganLa Société du mépris : 5 années se seront écoulées entre les deux albums de la formation québécoise de punk à roulettes. L’attente en valait le coup.  

Hate it TooPurple Mountains : Du punk rock mélodique à son meilleur. Un son mature et technique qui sonne comme une tonne de brique.

Vinny Savage and the Wild Side - Reinventing Clint Eastwood : Tant qu’à moi, ce EP de la troupe de Montréal confirme la place de Vinny Savage and the Wild Side au top de la scène ska-punk québécoise.

The Sangomas - Giddyup & Destroy : Les amateurs de Rock & Roll à saveur punk ne doivent absolument pas passer à côté de ce premier LP des Sangomas. Ça s’écoute avec le son dans le tapis et si vos haut-parleurs grichent un peu, c’est parfait!

East End Radicals - Zero Hour : Définitivement le groupe le plus cruel de 2015. Après nous avoir offert ce qui est peut-être l’album punk rock de l’année, East End Radicals a cessé ses activités.  Leur punk rock influencé par Rancid et Dropkick Murphys va nous manquer.

Et ailleurs? Évidemment, il y aurait une tonne d’albums à mentionner mais voici quelques-uns de mes albums préférés de la scène internationale en 2015.

Stabbed in BackDasvadanya

HightimeMother Crab

Local Resident Failure - This Here's The Hard Part

The HollowpointsRocket to Rainier

Teenage BottlerocketTales From Wyoming