Nouvelles Retour
Actualités  |  
23 octobre 2015

Renard blanc : leur premier album Empire onirique en écoute exclusive

Empire onirique, le premier album complet du trio maskoutain Renard blanc : ton CISM t’en offre l’écoute intégrale en exclusivité grâce à son nouveau site de course. Le voilà qui est sensationnel. Pour en bonifier l’écoute et mieux comprendre, nous avons posé les bonnes questions.

CISM : Allo Renard blanc on va commencer par le début ok. Vous avez fait paraître deux EPs l’an dernier pis vous rappliquez déjà avec un album complet, qui s’appelle Empire onirique. Malgré le titre, ça donne pas l’impression que vous dormez ben gros.
RENARD BLANC :  Pas vraiment non.

CISM : Mais en même temps, l’album était prévu pour le printemps 2015, right? Fait que vous avez rêvé à quoi, pendant 6 mois?
RENARD BLANC :  Pour le printemps 2015, on pensait ressortir Les Pendules à Leurres avec juste 5 tounes de plus. Finalement, y a seulement une pièce qui provient du dernier EP, le reste c’est presque juste du nouveau matériel alors il a fallu prendre plus de temps pour composer ça comme il faut.

CISM : Votre approche se raffine avec chaque parution. Cette fois-ci, qu’est-ce qui a changé, selon vous?
RENARD BLANC :  Cette fois-ci, on a composé avec l’idée de faire un vrai album, c’est pas tout à fait un album concept mais presque, on a pris plus notre temps et on n’a pas rushé pour rapidement jouer les pièces live, ou les enregistrer.

CISM : Qu’est-ce qui est onirique, à Saint-Hyacinthe?
RENARD BLANC : TOUTE.

CISM : L’album s’appelle Empire onirique, et les paroles, ‘ffectivement, communiquent des propos brumeux, intangibles. Pour les creuser, est-ce qu’on doit s’en remettre au bestseller Le rêve et ses symboles de Marie Coupal (et publier les résultats sur genius.com), ou vous pensez que le médium c’est le message (pis que les paroles font partie du véhicule global des chansons)?
RENARD BLANC : La vraie réponse c’est plutôt l’option B, mais si quelqu’un fait l’option A ça deviendrait une oeuvre participative pis on serait vraiment stoked.

CISM : L’album s’appelle Empire onirique (bis). L’EP précédent s’appelait Les pendules à leurres. Pourquoi (sérieux, pourquoi) vous avez délaissé les jeux de mots (à part le fait qu’il y a une pièce instru qui porte ce nom-là sur l’album, s’entend)?
RENARD BLANC : Sais-tu, on le sais pas… si c’était à refaire l’album s'appellerait Au Pire on est Rick(y Martin).

CISM : L’album s’appelle Empire onirique (bis bis). C'est quoi la chanson de Dream Theater que vous auriez aimé composer dans toute la vie, Renard blanc?
RENARD BLANC :  Toutes, pis jamais les publier, comme ça on aurait jamais eu à répondre à cette question. LOL/JOKE

CISM : Pis votre chanson préférée qui parle de rêves?
RENARD BLANC : Bin Mister Sandman voyons!

CISM : Dans votre premier extrait Doucement, y a un extrait de La guerre des tuques – WTF?
RENARD BLANC : Le flow du petit gars est insane, meilleur freestyle du Québec depuis Lucien Francoeur. (c’est mon opinion ok?)

CISM : C’est quoi votre GIF préféré?
RENARD BLANC : Sûrement lui :

CISM : Votre lancement c’est le 28 octobre à La Passe. C’est tu mieux de se clencher de la mélatonine d’avance? Ou vous avez prévu de quoi d’autre?
RENARD BLANC : C’est sûr que c’est pas une mauvaise idée, mais faites attention pour pas vous endormir dans le métro…

L'ÉCOUTE EST MAINTENANT TERMINÉE