Nouvelles Retour
Actualités  |  
22 janvier 2016

Pandaléon : leur premier album Atone en écoute exclusive

Atone, le premier album complet du trio indie-rock franco-ontarien Pandaléon : ton CISM t’en offre l’écoute intégrale en exclusivité. Le voilà qui est sensationnel. Pour en bonifier l’écoute et mieux comprendre, nous avons posé les bonnes questions.

CISM : Allo Pandaléon on va commencer par le début ok. Vous avez formé le groupe en 2009, fait paraître 2 EPs pis là vous vous apprêtez à lancer finalement votre premier album, Atone. Mettons que vous aviez à marquer d’un adjectif chacun des EPs qui ont précédé l’album :
PANDALÉON :  Rouge pour le premier, blanc pour le deuxième, tout simplement.

CISM : D’à cause vous avez privilégié 2 EPs avant de vous en remettre à un album?
PANDALÉON : Trouver son propre son, c’est beaucoup plus long qu’on le pense et des EPs c’est aussi l’fun.

CISM : La belle histoire, c’est que vous avez enregistré l’album vous-mêmes dans l’école primaire désaffectée de St-Bernardin, le village natal de deux de vos membres. Quelles sont les raisons derrière ça?
PANDALÉON : On aime vraiment expérimenter différents lieux non conventionnels pour faire de l’enregistrement et l’album parlait entre autre de notre enfance et de la petite école. Alors pour nous c’était le moment parfait pour retourner dans ce lieu.



CISM : Vous avez enregistré dans différentes pièces de l’école. Comment les avez-vous choisies?
PANDALÉON : Dans la plupart des pièces oui. Choisies au hasard, jusqu’à ce que ça sonne bien pour la chansons.

CISM : Plus que le son de l’album, est-ce que le lieu a influencé les paroles? Elles étaient écrites avec le lieu en tête?
PANDALÉON : Le lieu a certainement influencé les paroles, elles n’étaient pas tous composées.

CISM : Vous êtes restés là pendant un mois l’été dernier. Vous dormiez là. Comment vous avez choisi votre chambre?
PANDALÉON : Au hasard, comme l’enregistrement...

CISM : Pis quand c’est désaffecté, ça peut pas l’être tant à moitié, fait qu’il y avait pas d’eau. Vous êtes restés des gars propres et hydratés? Y avait de l’électricité?
PANDALÉON : Y avait de l’électricité oui, heureusement. Sinon pour la propreté, on habite à 5 minutes de cette école, une bonne chance...

CISM : Votre best chemin pour venir à Montréal depuis St-Bernardin, votre pit-stop de prédilection, pis votre soundtrack préférée itou?
PANDALÉON : Y a pas de best chemin pour aller en ville... On y va le moins souvent possible! Sinon pour le pit- stop : Herb’s (sur la 417) et pour le soundtrack : Beach Boys. 

CISM : C’est quoi votre GIF préféré?
PANDALÉON : 


CISM : Il y a des concerts de lancement qui sont prévus? 
PANDALÉON : Des lancements oui, le 2 février à Montréal et le 4 à Ottawa.  Pas des concerts par contre, des projections d’images tournées dans l’école durant l’enregistrement en même temps que l’écoute intégral de l’album. Yeah.

L'écoute est terminée