Nouvelles Retour
Actualités  |  
29 juin 2016

Julia Jean-Baptiste : son premier EP Incendie en écoute exclusive

Le premier EP de Julia Jean-Baptiste sous Entreprise : ton CISM t’en offre l’écoute intégrale en exclusivité. Le voilà qui est sensationnel. Pour en bonifier l’écoute et mieux comprendre, nous avons posé les bonnes questions.

CISM : Allo Julia Jean-Baptiste on va commencer par le début ok. Tu as lancé un premier simple, le sautillant Confetti, à l’été 2014. Il ne se retrouve pas sur l’EP – parce que tu voulais explorer des sonorités plus aériennes?
JULIA JEAN-BAPTISTE : Allo allo, salut CISM :) Ça farte?  Alors en fait, Confetti est une sorte d'hymne hyper pop et coloré, très extasy, que j'adore. 2 ans sont passés depuis, j'ai grandi, je cotise à la retraite, tout ça, et j'ai des influences un peu moins pop, des trucs à raconter qui sont peut-être plus personnels, plus dans l'émotion. Du coup assez naturellement, je me suis tournée vers des sonorités moins solaires, plus minimales, avec une instru plutôt épurée, qui laisse plus de place à la voix et à ce que je voulais raconter.

CISM : Peu de temps après la sortie de Confetti, tu es devenue la chanteuse de la formation pop bordelaise Pendentif et tu as tourné pendant un an. De quelle façon ça a influencé la suite de ton projet solo?
JULIA JEAN-BAPTISTE : Ouais, et ça c'est trop cool ahah! Concrètement, ça m'a juste donné une envie folle de faire de la scène. Le studio, la prod, c'est cool, mais je me tape des espèces de montées sur scène qui sont assez incroyables. Je rentre d'une semaine de concert en Albanie avec mon projet solo, 5 concerts, c'était de la folie pure. Je fais clairement de la musique pour faire des concerts, pour faire des smiles au public et kiffer avec mes deux musiciens d'amour, Benjamin Porraz et Guillaume l'Hostis. Avec Pendentif, on sort un album l'année prochaine et on monte un nouveau live. Je suis hyper impatiente de jongler entre les deux projets. Ca risque d'être sacrément fun! :)

CISM : Sur l’EP, on retrouve à nouveau Dombrance (sur Incendie), qui avait signé la musique de Confetti, ainsi que l’ex-TTC Jérôme « Tacteel » Echenoz (sur La p’tite lady) et Lionel Pierres du groupe Fortune (sur Nouvelle science). Deux de ces morceaux (Incendie et Nouvelle science) sont respectivement remixés par Bleu Toucan et FaCiL. Comment choisis-tu tes collaborateurs?
JULIA JEAN-BAPTISTE : Alors, avec Dombrance, je vais pas le cacher, ça a été un coup de cœur musical de dingue. En tout cas de mon côté haha ! Je trainais chez Entreprise y a deux ans et je me suis retrouvée à faire des snaps sur les enregistrements de son groupe DBFC. Et là boum, amour total pour leurs prods, notamment Leave my Room. On a commencé à bosser ensemble sur Confetti, avec Lafayette aussi, on se retrouvait dans le studio de l'un ou l'autre, c'était trop chouette. Avec Jérome ça s'est fait un peu de la même manière. En fait, je marche clairement au coup de cœur (fou hein!). Je suis ce que fais Bleu Toucan depuis plusieurs mois, je les passe régulièrement dans mes DJ set, j'avais naturellement envie qu'ils remixent un de mes titres et le résultat est tellement chanmé, je suis hyper contente :)

CISM : Dirais-tu que tu as un sujet de prédilection? Sinon, pourquoi pas, t’sais.
JULIA JEAN-BAPTISTE : J'avoue être relativement passionnée par l'amour haha. Original, hein? Non mais j'ai 25 ans, j'aime plein de trucs différents, je vis avec mon temps. J'adore la naïveté des années 60 et le Brésil. J'ai récemment écrit un morceau avec mes deux musiciens sur mon fantasme d'aller au Brésil, de boire des caïpirinha et de me trémousser sur de la bossa nova. 

CISM : Quel artiste aimes-tu, pis que personne pourrait s’en douter, vue la musique que tu fais?
JULIA JEAN-BAPTISTE : Mmmmmh, je suis une grosse grosse fan de David Bowie et de la période Glam Rock des 70s depuis toujours. Et ça ne s'entend pas des masses dans mes chansons ahah :) J'ai réussi à glisser des « Viens, Daviiiid » dans la chanson sur le Brésil, en mode appel d'amour désespéré! 

CISM : C’est quoi le meilleur pire commentaire qu’on t’ait fait par rapport à Confetti?
JULIA JEAN-BAPTISTE : « Ça va, Yelle ? »

CISM : Pour terminer, très important : trouve un GIF qui représente ton EP, ou qui pourrait l’accompagner.
JULIA JEAN-BAPTISTE :

L'écoute est terminée. Rendez-vous sur le Bandcamp de l'artiste.

Et, en bonus, le clip d'Incendie qui vient de paraître :