Coup de Coeur Retour
19 December 2018

Revue de l'année : jazz / explo

2018 c'était une bataille, c'était une promesse, tout le temps. Ici, le meilleur du meilleur tout le temps de l'année, selon nos émissions jazz / explo (dites « de catégorie 3 » auprès du CRTC <3) : 12 pouces dans l'jazzJazzy Jazz + Symbiose.

Pierre-Jean Lavigne / 12 pouces dans l'jazz

1) Hampshire & Foat - Nightshade : Cinématique à souhait, le duo transporte dans son univers à ferme la porte à clé.


2) Misha Panfilov Sound Combo - En Route : Ça m'a tout prit pour ne choisir qu'une seule track à faire jouer. Library music interstellaire.


3) Hugo Blouin - Charbonneau ou les valeurs à' bonne place, Vol.1 : Quel album! Je l'ai ri longtemps en plus. Hugo et sa troupe réinterpretent à leur manière les meilleurs moments de la commission Charbonneau


4) Ibrahim MaloufLevantine Symphony No. 1 : Le trompettiste nous sort son album le plus ambiant à date. Introspectif et accessible.


5) Insolito Universo - La Candela del Rio : Quatuor parisien qui tire ses racines du Venezuela. Parfait mix de folklore, de jazz et de rock psychedelique.


6) Maisha - There is a Place : UK dans la maison. Solide jazz exploratoire, crissement heavy, comme on l'aime!

 

7) Louis Cole - Time : Le bonhomme allumette avec du funk dans l'sang, Louis Cole ne cesse de surprendre par sa productivité et sa polyvalence. Première sortie sous Brainfeeder pour M. Cole.


8) Kadhja Bonet - Childqueen : La voix, l'orchestration, le soul...ouf, une tonne de brique, mais on ne peut pas s'attendre à moins de Mme Bonet


9) Francois Jalbert et Jerome Beaulieu - This Is A Real Place : Quand t'as juste le gout de te tourner le dos à la routine, y a This is A Real Place pour te réaligner les chakras.


10) Medline - Solstice : Pastiches? Oui, so what? L'album est sooooolide. Sale groove, Sale mix. Chu là.

 

Martin Destin / Jazzy Jazz

5. John MacMurchyArt Of Breath Volume 2 : Un album qui explore au-delà des limites de ce qui est possible dans le genre avec du groove intense, des rythmes brésiliens et du jazz avant-gardiste. En d’autres mots, c’est l’art de respirer dans tous les sens possibles.


4. Marie-Véronique BourqueUne porte s’ouvre : Dans cet album, on sent qu’Une porte s’ouvre à l’exploration musicale. Dans sa carrière, l’artiste a exploré différents styles en passant par le classique, baroque, folk, musique du monde, musique traditionnelle française, cabaret, blues pour finalement atterrir dans le jazz. Cet album qui rend hommage au répertoire jazz francophone est l’accumulation de toute cette expérience et vous apprécierez particulièrement le son de la flûte très présent.


3. Thomas CarbouDirections : Explosion des frontières géographiques! Le désert du Maghreb et la forêt amazonienne ne font plus qu’un. Le temps d’un accord sur une guitare à 8 cordes. Chaque pincement est une réflexion sur les ponts qui existent entre les cultures tel un arc musical à résonnateur buccal traçant le chemin d’un souffle vainqueur. Percussions, saxophone alto et instruments à cordes s’entremêlent merveilleusement bien pour former l’album Directions


2. The OM SoundImminent Light : OM est une syllable sanskrite qui signifie le son originel à partir duquel l’univers se serait formé. On voit effectivement que le groupe s’inspire de cette syllable, non seulement dans le nom du groupe (The OM Sound) mais également dans sa musique et tout ce processus de création impiquant le Neo-soul, hip-hop, electro, jazz-fusion, funk ou le reggae. L’éternité selon les symboles arméniens; le groupe s’en inspire notamment par des messages à caractère social, environnemental ou de conscience spirituelle. Donc, un album que l’on dévore spirituellement.


1. Dominique Fils-AiméNamelessNameless est un savoureux voyage ancestral entre l’Afrique et l’Amérique. La dimension vocale soul jazz nous invite à déguster ce fruit sucré. Tout en dégustant ce fruit, notre cerveau nous fait revivre les souffrances de ce commerce triangulaire.

 

Albérick et Eric Boivin / Symbiose

- William Basinski + Lawrence English - Selva Oscura (Temporary Residence Ltd.) - instrumental : Magnifique collaboration de deux de nos artistes fétiches de l'émission. C'est beau à pleurer. (Albérick + Eric)


- Tim Hecker - Konoyo (Kranky) - instrumental - CAN : Mélange magique de drone et d'instruments japonais anciens. (Eric)


- Phew - Voice Hardcore (Mesh-Key Records) - instrumental : Beau retour en force d’une grande dame de la musique d’avant-garde. (Eric)


- Low - Double Negative (Sub Pop) - anglophone : Une production totalement inattendue et un résultat complètement expérimental. (Albérick)


- Carla Bozulich - Quieter (Constellation) - anglophone : Probablement la chanteuse le plus sous-estimée de la scène. Magnifique. (Albérick)