Coup de Coeur Retour
17 December 2020

Revue de l'année 2020 : Hip-hop

2020, c'était spécial. Ici, le meilleur du meilleur tout le temps de l'année, selon nos émissions hip-hop : RythmologieOn prend toujours un micro pour la vieLes meilleurs partys se passent dans la cuisineLes Pénibles et Jimmy et Neutron

Étienne Champagne / Rythmologie

Run The Jewels - RTJ4 (Jewel Runners) : Essentiel de 2020 tant pour la réalisation sophistiquée que les rimes engagées de Killer Mike et d'EL-P, le tout coiffé par de belles collaborations (Pharrel Williams, Zach De La Rocha, DJ Premier, Greg Nice, Josh Homme, Mavis Staples, 2 Chainz et plusieurs autres) qui ne font qu'ajouter à la qualité de l'album.


Backxwash - God Has Nothing to Do With This Leave Him Out Of It (Grimalkin) : Album récipiendaire du Polaris 2020 constituant une jolie proposition ténébreuse alliant le hip hop à des éléments punk, metal et industriel.


Calamine - Boulette Proof (Indépendant) : Appuyée par les rythmes intelligents de son confrère Kèthe Magané de Petite Papa, la MC d'Hochelag' nous pond certains des meilleurs textes de la planète rap keb de la dernière année tout en adoptant un ton engagé socialement qui manque cruellement au hip hop de la belle province ces dernières années.


Blu & Exile - Miles : From an Interlude Called Life (Dirty Science) : Petit bijou à la forme classique boombap, ce troisième album du duo californien plaira assurément aux puristes du genre en manque de hip hop mélodieux et jazzy à la Tribe Called Quest.


Maky LavenderBF3 : The Kids Needed A Hero (Blowfoam) : L'hyper-prolifique MC du West Island montréalais constitue assurément le héros auquel la jeune génération peut s'identifier en étant un des meilleurs MCs anglophones canadiens depuis l'âge d'or torontois des Choclair, Saukrates et Kardinal Offishall au tournant du nouveau millénaire.


Riff Tabaracci + Ramon Lebrun / On prend toujours un micro pour la vie

5 : Mike Shabb - Life Is Short : Nous avons adoré. À écouter pendant un épisode de Bouscotte en reprise à Prise 2. Idéalement avec Jeune Loup.


4 : Imposs - ÉlévaZIIION (Société distincte) : Nous avons adoré. À écouter pendant un épisode d’Ent’ Cadieux. Idéalement avec Maxime Cadieux-Desroches.


3 : Maky Lavender - ...At Least My Mom Loves Me : Nous avons adoré. À écouter pendant un épisode d’À l’ombre de l’épervier. C’était-tu avec Luc Picard, ça?


2 : Eman - 1036 : Nous avons adoré. À écouter pendant un épisode des Machos. Il fait quoi en ce moment, le gars de Max Inc.?


1 : Backxwash - God Has Nothing To Do With This Leave Him Out Of It : Nous avons adoré. À écouter dans l’hélicoptère de Normand Brathwaite et non pas chaud raide sur un pont. «C’est chaud, c’est chaud, c’est chaud... MAIS j’ai eu le temps de compter mesdames et messieurs avec mon œil de???................................ Sylvain Larocque!»

De quel œil parlait-on? La réponse l’an prochain!

Catherine Guay + Édouard Germain / Les meilleurs partys se passent dans la cuisine

5 - Tizzo X Souldia - OFF : Un peu comme réussir à faire un pouding chômeur vegan, l’album Off est le mélange des forces de Tizzo et Souldia. D’un côté la conscience de son environnement et de l’autre le besoin de son hit de sucre. Le meilleur des deux rappeurs avec des mélodies qui s'imprègnent sans crier cob et des bars à en rendre jaloux les cellules d’une prison. 


4 - ImpossÉlévaZIIION (Société distincte) : Cet album c’est comme l’odeur réconfortante de la sauce à spaghetti familiale, elle nous ramène directement à ce qu’on a connu, ce qui nous a formé. La recette idéale, les légumes classiques et les épices riches sans oublier une bonne portion de pâtes bien fraîches pour supporter le tout. Imposs n’avait rien à défendre, il nous a juste rappelé à quel point sa recette est indétrônable. 


3 - Naya AliGodspeed: Baptism (Prelude) : Telle une rabiole, Naya Ali est l’équivalent d’une bouché d'air climatisée en pleine canicule. Toutes les deux découvertes par la majorité en 2020, elles nous ont tous marquées par leur fraîcheur, leur qualité et leur nécessité. À mettre au centre d’un plat principal ou d’un festival. 


2 - KNLOCLUB Mixtape 2020 : Aussi léger que de la ouate, aussi deep que le thé blanc d’un Empreur de Chine, cet album permet de danser avec la voisine sans se désydrater. Malgré tout le talent que l’on lui connaît, KNLO réussit à nous surprendre par l’efficacité, la complexité et la durabilité de ses pièces. Visiblement, CLUB Mixtape 2020 est le centre de table d’une famille aussi talentueuse que solidaire.


1 - Maky Lavender - …At Least My Mom Loves Me : Un renversé aux ananas se retournerait dans son moule à l’écoute de cet album. Maky Lavender y démontre non seulement ses aptitudes techniques, mais aussi son talent brut et sa vulnérabilité. L’attente avant la sortie du four en a valu le coup, …At Least My Mom Loves Me laisse sur 2020 une odeur de lavande rassurante et assumée. 


Bonus : Mention spéciale à l’album Règle D’or de Marie-Gold qui fut un indispensable de notre playlist hebdomadaire. Une playlist sans elle c’est comme cuisiner sans sel, ça goûte rien, c’est plate à mort et Loonie trouve que ça vaut pas la peine de s'en passer.

 

Charlie Gonzo Phaneuf, Mamantranquilo + Olivier Daigneault / Les Pénibles

1. RowjayFreeCDF2 : On a eu la chance de recevoir Rowjay cet été via Zoom pour parler de la sortie de ce nouveau projet qui a su plaire grandement à nos auditeurs!


2. Maky Lavender - BF3: The Kids Needed A Hero : Cette année, Maky a sorti 3 projets. Notre préféré est celui-ci, par contre, sa musique nous a fait du bien dès le premier confinement et nous fait encore du bien en cette fin d'année assez particulière.
 

3. Eman 1036 : On a toujours apprécié la musique de tous les membres du groupe Alaclair Ensemble ensemble ou en solo, mais cet album s'est taillé une place de choix dans notre programmation. Un album qui s'écoute facilement de la première à la dernière chanson et qui a fait plaisir à nos auditeurs.


4. Calamine - Boulette Proof : La sortie de ce nouveau projet fait du bien dans la scène hip hop au Québec. Calamine a été une des préférés de notre équipe et de nos auditeurs avec des beats vraiment accrocheurs, mais aussi avec ses textes. Elle n'a pas la langue dans sa poche et on aime ça.


5. Tyleen - Fanta$y : Tyleen est arrivée dans le Rapqueb comme une bombe. La première fois qu'on a entendu on était sous le choc parce que ça sortait complètement de ce qui se faisait au Québec. C'est un projet à découvrir si vous ne l'avez pas écouté encore!!)

Corinne Leveau + Marie-Françoise Malo / Jimmy et Neutron

Original Gros Bonnet - Tous les jours printemps : Les gars d’Original Gros Bonnet ont toujours eu un son bien à eux, mais on sent qu’ils grandissent dans cet espace et qu’ils repoussent un peu plus loin leurs propres créations avec chaque projet (là où la main de l’homme n’a jamais mis le pied). Chaque morceau s’écoute seul mais on sent qu’il y a une réelle recherche dans l’ordre des chansons qui nous portent sur les mélodies de jazz envoûtantes, du beat soutenu et des rythmes de Franky Fade qui explore des sujets sensibles sur ce que le succès représente et sur ce qui se passe après que la fleur ait éclos au printemps. 


Lous and the Yakuza - Gore : On adore vraiment Lous and the Yakuza, mais après plusieurs singles on se demandait si l’album serait différent et intéressant: la réponse est oui, définitivement. Dans un mélange de hip hop et de pop, elle aborde des sujets parfois difficile avec un flow épatant. Malgré que ses singles se retrouvent dans l’album on est émerveillées par Gore. Ceux et celles qui sont fans de vidéoclips ne seront pas déçus non plus.


Kone & Beau Geste - REDBIRD : Une grosse année pour tous les membres du collectif Les Fourmis, et Kone a parti le bal (des gens biens, monsieur Salvatore Adamo) en janvier dernier. Beaucoup de choses et de musiques sont venues remplir les mois qui ont suivi, mais l’album du rappeur du Mile-End et du producteur Beau Geste est resté dans nos oreilles durant les derniers mois.


Caballero et Jean-Jass - High & Fines Herbes : Avec une armée de featuring de différents rappeurs (et une rappeuse) Caballero et Jean-Jass ont frappé fort avec ce projet. On ne peut pas le qualifier d’hautement intellectuel, mais c’est éclectique, varié et excellent pour se détendre. Occasion idéale pour découvrir d’autres artistes par le fait même. C’est arrivé à point au début de cette année difficile. (Si vous avez une journée à perdre, on vous suggère de binge watch les épisodes de la saison 3 de la série High&Fines Herbes, fous rires garantis).


Marie-Gold - Règle d’or : Vent de fraîcheur avec le premier album de Marie-Gold. Cet album-là s’écoute tout seul dans pas mal toutes les occasions possibles. Elle a un flow qui nous pousse (ma luck) dans son univers, le tout voguant sur des sons variés, merci aux nombreux collaborateurs venant de l’Europe et du Québec avec qui elle a travaillé sur les beats.


dope.gng - Drogue Maison : Si on s’ennuyait déjà des shows avant la sortie de Drogue Maison, c’est devenu encore plus vrai après la sortie du 2e album du duo de Hochelag'. L’énergie des deux MCs est transmise à travers chacune des pièces et fait regretter (encore une fois) la fermeture des salles de spectacle. En attendant, on danse (mal) dans nos cuisines respectives et on vous suggère de faire de même sur les sons hypnotisants de Drogue Maison. (La pochette d’album donne aussi l’étrange et très douteuse envie d’écouter Scooby-Doo, on sait pas si c’est voulu, mais c’est définitivement réussi)