Coup de Coeur Retour
20 December 2017

Revue de l'année 2017 : Électro

2017 c'était bien plus qu'une aventure, tout le temps. Ici, le meilleur du meilleur tout le temps de l'année, selon nos émissions électro : Code Source, SchizophrénieL'Âme Hi-Fi et Le Programme. Rien que ça!

Mathieu Aubre / Code Source

5. Ouri - Superficial
La jeune musicienne montréalaise Ourielle Auvé, que l'on connaissait déjà pour ces collaborations avec CRi et Forever, notamment, nous propose avec son premier album complet une musique complexe et soignée. Avec des touches de UK garage bien actuelles, Superficial réussit à s'ouvrir sur le monde dans un Québec parfois trop refermé sur lui-même en matière de production électronique.


4. Clark - Death Peak
Alors que sa réputation n'est plus à faire, Clark réussit toutefois encore une fois à s'établir comme un incontournable de l'électro internationale. Avec un album plus sombre et gris que ses précédents, l'Anglais touche la cible à tout coup sur un album sans longueurs.


3. Kelly Lee Owens - Kelly Lee Owens
Jeune producer anglaise que l'on suit avec intérêt depuis la parution de son excellent EP Oleic l'an dernier, Kelly Lee Owens s'affirme ici comme une nouvelle grosse pointure musicale. Avec des productions sensibles, dépouillées et actuelles, la musicienne fait un véritable tour de force sur son premier effort complet.


2. Doldrums - Esc
Airick Woodhead impressionne depuis les débuts du projet Doldrums et Esc ne fait pas exception à la règle. Avec des ambiances toujours aussi anxiogènes, mêlant à la fois un groove techno rapide et des pièces plus planantes et sombres, Esc est un album vraiment intéressant à toutes les écoutes.


1. Arca - Arca
Impossible d'ignorer le nom Arca depuis plusieurs années, que ce soit à cause de son excellent travail en solo ou des ses collaborations avec Björk, FKA Twigs ou encore Kanye West. Son troisième album solo marque toutefois un important tournant dans sa carrière : le musicien y parle pour la première fois de thèmes personnels, tout en utilisant sa voix sur une trame de fond cathédralesque et hantée. Un vrai must!


Mention spéciale EP :
Yaeji - EP & EP2
La jeune musicienne new-yorkaise d'origine coréenne Yaeji est tout ce qu'il y a de plus actuel en électro. Mélangeant des productions house dansante, des touches de trap et un chant décomplexé à la fois en anglais et en coréen, elle offre sur ses deux EPs parus cette année un début de carrière fort prometteur.

 

Guillaume Nolin / Schizophrénie

CFCF & Jean-Michel BlaisCascades
Duo montréalais improbable entre le pianiste Jean-Michel Blais et le bidouilleur Michael Silver, Cascades est un court album qui semble tenter d’imaginer ce que pourrait être la musique de chambre contemporaine. Le premier répond au second, qui s’efface ou qui lui rend la pareille magnifiquement.


Joni VoidSelfless  
Premier album sous ce pseudonyme et sur la mythique étiquette Constellation pour le Lillois-Montréalais Jean Cousin. L’album saute dans toutes les directions, mais le talent indéniable du producteur pour les assemblages de sons inusités et les rythmes déconcertants en font un ensemble réussi. Par moments on se surprend à imaginer un court métrage expérimental accompagnant chaque pièce.


Jacques Greene - Feel Infinite 
Après des années à nous titiller avec des simples et des EPs de grande qualité, Philippe Aubin-Dionne nous livre finalement son premier opus aspirant aux plus grands planchers de danse de la planète. S’il semble quelque peu hésiter entre le house affirmé et raffiné d’un côté et d’un son R&B soyeux de l’autre, les tubes sont aux rendez-vous.


Kara-Lis CoverdaleGrafts 
Un seule pièce, trois mouvements, un peu plus de vingt-deux minutes. C’est tout ce qu’il faut à l’organiste et multi-instrumentaliste pour faire valoir l’étendue de son talent et surtout sa maîtrise. On passe partout : les boucles, les claviers, les textures, les percussions diverses et j’en passe. Mais surtout on voyage sans s’en rendre compte.


Racine - Des milliers de fenêtres
Faste année pour le hullois d’origine Julien Racine : en plus de cet opus, il nous a offert les non moins délectables EPs Eve et Yung Gogh (sous son pseudonyme Rabieto). Mais c’est sur Des milliers de fenêtres qu’il se révèle comme un prodige de la récurrence orchestrée. Chaque piste semble un peu éternelle et déballe soigneusement ses charmes.


Mentions honorables :
CMD - lycan disco
Galerie Stratique - Stainless Sorrows
OuriSuperficial
RAMZiPèze-Piton
Robert ÉthierShambhala City

 

Zykia Mendez / L'Âme Hi-Fi

\\ 01 - Perera Elsewhere - All Of This
Pour le sombre & le sensuel...pour les fantômes de la soul & du folk qui s'accouplent dans les vapeurs d'une électro en slow motion... pour cette demoiselle venue d'ailleurs qui s'érige en une des plus belles incarnations de la chanson du XXIème siècle...


\\ 02 - Run The Jewels - RTJ 3
Pour l'engagement frontal & l'efficacité subtile... pour un hip-hop qui jamais ne s'essouffle & reste cohérent... pour Killer Mike & El P qui continuent de lier les actes aux paroles...


\\ 03 - Chelsea Wolfe - Hiss Spun
Pour l'intensité & la fragilité... pour la puissance qui porte des mélodies de chant hanté enivrantes & vulnérables... pour cette demoiselle californienne qui préfère la lune au soleil...


\\ 04 - Aldous Harding - Party
Pour le sucré (joliment) salé... pour la finesse de ce qui est saupoudré sur des chansons pop qui réussissent à se démarquer... pour cette jeune néo-zélandaise qui s'amuse à se décaler...


\\ 05 - Peaking Lights - The Fifth State of Consciousness
Pour le dub... pour son retour au centre d'expérimentations pop dignes de notre époque... pour ce couple à la ville comme en studio qui vient de raviver à leur manière psyché cet ancêtre que l'on aimerait moins éloigné...

 

Dany Gallant + Guillaume Veilleux / Le Programme

1. Com Truise - Iteration (Ghostly International)
Troisième galette pour Seth Haley aka Com Truise qui créé ici une immersion complète dans le son emblématique des années 80, grâce à une véritable orgie de synthétiseurs. On l’aime pour sa production qui frôle la perfection dans le genre et le grand voyage sonore qu’il nous fait vivre tout au long de l’album. C’est définitivement son album le plus abouti et un futur classique pour la synthwave.


2. BonoboMigration (Ninja Tune)
Simon Green, également connu par son nom de scène Bonobo présente son sixième album en carrière. C'est un album fort en éléments jazz et en séquences expérimentales. On a été frappé par la qualité des collaborateurs sur le projet (Rhye, Innov Gnawa, Nick Murphy, Nicole Miglis) et par la sensibilité des pièces. Après un North Border d’une qualité impeccable, Bonobo a encore réussi à nous surprendre et c’est sûrement un must de 2017.


3. Jacques Greene - Feel Infinite (Lucky Me)
Premier album pour l'artiste montréalais Philippe Aubin-Dionne aka Jacques Greene. On sent l’introverti en lui qui trouve une connexion très humaine et sensible au monde du Club ; pas pour fuir la réalité, mais l’isolement.  Il utilise une palette sonore minimaliste et construit des chansons mélodiques et colorées aux racines house et techno. Cet album touche au cœur et aux tripes : on est ému et on veut danser. S/O aux vocals stylés RnB avec sa voix.


4. VitalicVoyager (Citizen\Clivage)
Pascal Arbez (Vitalic) offre son cinquième album en carrière, Voyager. Abrasif, aux impressions tech house et disco scintillante, l'artiste propose une odyssée rétrofuturiste avec quelques clins d'oeil au passage à Moroder, Jean-Michel Jarre et Cerrone. La production est solide. On retrouve le Vitalic de Ok Cowboy, mais avec encore plus de profondeur dans les thèmes musicaux. Parfait pour le dancefloor.


5. FolamourUmami (Moonrise Hill Material)
Deuxième parution pour l'artiste de Lyon qui donne dans la house aux accents funk et jazz. Magnifique album qui est une véritable ôde à la culture japonaise. Il était de passage à l'édition 2017 d'Ancient Future festival où nous avons pu nous entretenir avec lui. Humble et passionné, il est un artiste à surveiller pour 2018, enchaînant les projets et collaborations diverses en plus de la gestion de deux labels (For Heaven Use Only / FHUO et Moonrise Hill Material). Gros coup de cœur à Devoted to U et Kickfliping that Stuff.