Album Rétro Retour
4 December 2018

Péloquin Sauvageau - Laissez-nous vous embrasser où vous avez mal [Mucho Gusto]

L'album du projet flypot du poète Claude Péloquin (RIP) et du pionnier de la musique électronique Jean Sauvageau est paru en 1972 et a été réédité en 2004 sous Mucho Gusto.

Ah, les « délirantes sixties ». Ben ce disque en est un des plus probants exemples. Le poète « éternaliste » Péloquin (« Vous êtes pas écoeurés de mourir, bande de caves? C'est assez! », qui n'a rien à voir avec cet éternalisme-là, suggérant plutôt qu'on arrête de faire des enfants pour enrayer la mort) et l'inventeur de synthétiseurs Sauvageau (dont les machines ont attiré l'attention de Robert Moog et de Pink Floyd) ont balancé ce singulier disque d'avant-garde il y a 46 ans. Fort de la pièce Monsieur l'Indien (qui sera reprise par French B une vingtaine d'années plus tard) et malgré tout propulsé par l'indécence puérile de Mama Vagina (et ses « Plotte pipi caca poil » qui avaient causé, à l'époque, le renvoi immédiat d'un animateur en ayant osé la diffusion),  Laissez-nous vous embrasser où vous avez mal était une affaire poétique, tant par ses mots que par ses sons, et qui, par sa liberté irrévérencieuse, a été une inspiration pour plusieurs générations ici. 

Décédé le 25 novembre 2018, Claude Péloquin était un personnage controversé (qui commençait à l'échapper solide) ayabt marqué marqué la contre-culture québécoise - on lui doit très notamment le susmentionné aphorisme « Vous êtes pas écoeurés de mourir, bande de caves? C'est assez! » inscrit sur la murale du Grand Théâtre de Québec et les paroles de la chanson Lindbergh, popularisée par Charlebois.